LA FRENCH PIQUE, UN AMOUR DE CROCHET

‹ Si la Terre était une pelote de laine, elle serait la Lune ›


Johanna Piettre, fondatrice et directrice de LA FRENCH PIQUE répond à notre ITW, et vous n’allez pas vous ennuyer.

On a déjà abordé cette créatrice parisienne engagée lors de notre selection noeuds pap éthiques, les pièces sont bourrées d’authenticité et de charme, le charme du crochet. Des pièces uniques, confectionnées à la main et loin des codes usuels qu’on connait à la mode. C’est avec beaucoup d’humour et de sincérité qu’on en apprend désormais un peu plus sur l’idéologie profonde promue par LA FRENCH PIQUE. Et ses causes aussi, confessions obligent. 


#1 : Parle nous un peu de toi, ton parcours, ton amour pour ce type de confection, le tricot, tes convictions …

C’est une vaste question et je vais essayer de faire court même si les extrapolations sont ce qui me caractérise le mieux ! Là je vais passer la partie un peu #racontetalife – expression des années 2000 certes – et me concentrer sur La French Pique – beaucoup plus intéressant ! Bon quoi que…

Le tricot c’est toute mon enfance !

Au collège avec ma sœur on débarquait avec nos écharpes tricotées par nos soins, avec des trous et des couleurs abominables, mais nous en étions ravies car personne ne pouvait en avoir une semblable. Je pense que c’est de là que tout est parti, à l’époque, c’était encore très inconscient –je l’admets – je ne me suis jamais dit « plus tard, quand je serais grande je tricoterais », j’aurais trouvé ça complètement naze et sans grande ambition.

« Je n’ai ni étudié ni travaillé dans « la mode » et je ne considère toujours pas faire partie de cet environnement-là, je suis dans mon espace à moi avec mes propres règles et ce n’est pas toujours évident mais avec toutes les personnes qui sont dans ma tête et moi-même, on arrive à s’en sortir ! »

Mes convictions sont là depuis toute petite, au départ toute ma famille pensait que j’étais une petite radine, mais en grandissant ma radinerie d’enfant s’est transformée en action, et là tout le monde va penser que je ne tire jamais ma chasse d’eau…©

« J’ai l’impression que nous avons tous un rôle à jouer dans notre société, que nous sommes tous les acteurs indépendants de notre monde. On peut à tous les niveaux faire quelque chose pour nous et pour les générations futures. »

 Je trouve que c’est important de savoir ce qu’on porte, d’où cela provient, chacun de nos vêtemens raconte une histoire et c’est encore mieux si celui-ci est unique. J’ai beaucoup voyagé et même à l’autre bout du monde il y a des Zara H&M and co, c’est quand même hyper étrange de se retrouver dans un pays très très lointain, avec des gens qui ne te ressemblent pas du tout physiquement mais qui portent exactement la même chose que toi ! C’est un peu toutes ces expériences là La French Pique finalement : Se sentir unique.

pull-pas-de-slipPull vintage « Pas de slip » – 1 pièce unique, 4 heures de broderies.

#2 : D’où t’es venue l’idée de produire éthique ?

Produire éthique c’était une évidence !

#3 : Comment t’approvisionnes-tu en matières premières ? 

La French Pique c’est énormément de récupération, les cotons sont déchirés dans des vieux t-shirts, draps, rideaux, tout ce qui se coupe et s’enroule !

recup recup2

#4 : Quelles sont tes ambitions pour La French Pique ?

Je n’ose rien dire, cette question c’est comme un vœu, ça ne se dit pas.


◊ INSTANT GÉNIE ◊

tour-eiffel-tricote

« L’inspiration c’est PARIS. Je suis amoureuse de cette ville ! Je pourrais monter cent fois en haut de la tour Eiffel que je trouverais toujours ça extraordinaire.Les rues, les tags, les événements, la joie, l’alcool, les fêtes, les parisiens ! C’est fou! C’est un volcan d’inspiration ! »


#5 : Un bref message à faire passer au monde de la mode d’aujourd’hui ?

Stop – Réveillez-vous ! – Réveillez-nous !

#6 : Une phrase qui caractérise au mieux l’idéologie de LaFrenchPique ?

J’ai mieux : La French Pique c’est HAPPY de Pharrell. Cette chanson est insupportable car elle reste dans la tête toute une semaine entière, mais c’est exactement ça.

#7 : Penses-tu à distribuer tes produits autrement qu’à travers ton E-shop ? 

La French Pique est présente sur de nombreux Pop Up store mais oui, les prochaines étapes sont la distribution dans des petites boutiques qui sont en accord avec notre idéologie !

parisien-parisienne-bombers
Bombers Harrington vintage « Parisienne », « Parisien »– 1 pièce unique, 6 heures de broderie.

#8 : Comment imagines-tu l’industrie de la mode dans 10 ans ?

J’ai deux options : 1) un désastre humain et écologique ; 2) une évolution.
Je préfère la seconde option.



#9 : Confectionnes-tu tous tes produits seule ?

Absolument toute seule. L’objectif sur le long terme est de recruter des mamans qui seraient prêtes à donner de leur temps pour soulager un peu la lourde charge de confection afin de laisser plus de place à la création, à l’innovation et aux futurs partenaires !

briseur-de-coeurs-veste-jeans
Veste « Briseur de coeurs » – 1 pièce unique, 8 heures de broderie. Homme ou femme.



#10 : Ton projet est relativement jeune puisque tu as créé LaFrenchPique en 2015, mais on entend déjà parler de toi outre-Atlantique, qu’en est-il en terme de croissance pour le rythme des confections ? Comment expliques-tu cela ?

C’est complètement fou ! Avant La French Pique n’était qu’un loisir pour habiller les copines, mais depuis quelques mois, c’est officiel, nous sommes LÀ ! Les journées sont à rallonge mais je ne me plains pas, j’aime ce que je fais même si les nuits de travail sont de plus en plus difficiles à encaisser !


◊ INSTANT CULTURE ◊

#11 : Si La French Pique était une œuvre d’art, laquelle ? Pourquoi ?

Ceci n’est pas une Pipe, La Trahison des Images de René Magritte. Enorme fan.

57d06ce6e4b07d1e2c716db2

Et c’est évident, c’est un peu comme cette citation d’Oscar Wilde.

« The true mystery of the world is the visible, not the invisible » 


« Si j’avais la lampe magique d’Aladin j’aimerais qu’il y ait cette prise de conscience. Que l’individu soit alerte de ses actions, je parle en terme très général. C’est vraiment nécessaire. » avant de conclure par « – J’ai le même discours que Miss France 97, c’est déprimant ! ». Merci Johanna ! 

#12 : Comment te vois-tu dans 10 ans ?

Plus vieille ! Mais toujours en sac à dos, baskets et rouge à lèvres !

#13 : Un mot pour les futurs acteurs de la mode éthique.  

YES, WE CAN!


Alors ça fait du bien ?! N’ayez pas peur de le dire, c’était une BIG dose de plaisir. D’ailleurs on sait que maintenant vous fantasmez sur ces délicieux trésors de confection. C’est la vie… Il faut juste bien prendre conscience de la minutie, du temps, de la créativité, de la passion, de la responsabilité sociale et environnementale, de l’authenticité, 〖…〗, DE LA FRENCH PIQUE.
Sachez également, pour ceux qui ont besoin d’y mettre leur grain de sel, il est possible de faire une demande de broderie personnalisée sur certaines pièces à cette adresse : contact@lafrenchpique.com. Pour faire simple, il est possible de faire broder « Adidas ». Sur le cul bien sûr.

RECAP :

QUALITÉ ✓
PASSION ✓
MINUTIE ✓
RESPECT ENVIRONNEMENTAL ✓
CRÉATIVITÉ ✓
COMMERCE ÉQUITABLE ✓
SUR-MESURE ✓

QUE DEMANDE LE PEUPLE ?!

On espère vous avoir comblé, avec cette créatrice décalée, ambassadrice de ces mots gainsbourgiens : « La connerie c’est la décontraction de l’intelligence, alors parfois je me permets d’être con sciemment. » Une philosophie profondément prônée chez SoonSociety à laquelle nous souhaitons une belle et longue vie. Nous avons besoin de La French Pique pour transformer les mentalités, comme toutes ces jeunes marques qui se lancent le challenge de la responsabilité en donnant une seconde vie à nos succulents savoir-faire. Alors c’est vrai que faire du tricot en 2016 ça peut paraitre passé de mode, la question est justement là  ; C’est quoi la mode, le mode ? En constant renouvellement, elle est l’élément principal de la consommation de masse et tout ce que cela engendre. On ne veut plus de ça, arrêtons d’être des moutons, notre berger est un salop et la pâture loin d’être verte ! Et puis merde, c’est carrément plus bandant de porter une pièce unique non ?!

Moralement vôtre,

À bientôt.

Présentation

Publicités

Publié par

Bryan

No one should die for fashion. Human rights & Environment activist. 21 years old student. Proud founder of soonsociety.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s