BOYCOTT LIST

ON LÈVE LE VOILE

l-immeuble-du-rana-plaza-effondre-a-dacca-le-25-avril-2013_4885063-copie
Catastrophe du Rana Plaza à Dacca le 24 avril 2013 – 1135 morts

Le Rana Plaza hébergeait 5 entreprises : New Wave Style, Ether Tex, Canton Tech Apparel, Phantom Apparels et New Wave Bottoms. Celles-ci sous-traitaient pour de nombreuses marques occidentales, l’occasion de dresser une première liste non exhaustive – les abrutis sont tellement nombreux.

Mango Benetton The Children’s Placedes gosses exploités au service d’autres gosses, là y a un concept. Au fait, de 2004 à 2008, l’entreprise contrôlait 313 Disney Store en Amérique du Nord – Qu’il est mignon le monde de Mickey.Primark ainsi que ses propriétés Cerdarwood et Denim Co. pour une entreprise qui a fait le choix de renoncer la publicité… On vous en fait un peu et c’est gratos. Bon marché C&A Foundation WalMart Foundation (Asda Grande-Bretagne) – 479,3 Mds $ de recettes en 2013 : insuffisant. Camaïeu Inditex Group Bien joué Ortega… Enfoiré ! Ah oui, pour ceux qui ne savent on parle ici de Zara, Bershka, Pull and Bear, Massimo Dutti, Stradivarius, Zara Home, Oysho, Uterqüe – LEADER MONDIAL DE LA CONFECTION TEXTILE – Enfoiré ! Tex (Carrefour) ⎢ In Extenso (Auchan)

1 an plus tard seulement 50% des 40 millions $ avait été récoltés- l’Organisation Internationale du Travail gérait ce fonds d’indemnisation…Bon boulot ! Pour ceux qui souhaitent savoir lesquels d’entres eux sont de profonds crevards c’est sur cleanclothes.org.

En images

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Merci à Rahul Talukder, photographe Bangladais présent sur les lieux au lendemain de l’effondrement et dont le travail mérite d’être souligné.

 


START TO STOP

Nous avons décidé aujourd’hui de vous faire participer activement à l’évolution de l’industrie textile, une nouvelle tendance consciente des enjeux socio-environnementaux – indéniables à l’heure actuelle – est en marche, nous en sommes tous acteurs. Nous ne sommes pas des gourous, ce pourquoi nous étayerons chacune de nos affirmations par des recherches avancées et pointues. Les marques présentes dans cette Boycott List sont toutes responsables d’actes intolérables socialement et/ou écologiquement.

Vous êtes évidemment invités à construire cette initiative avec nous, quiconque est possesseur d’informations fiables est naturellement invité à nous contacter pour en discuter ensemble et divulguer les faits sans oublier de passer un moment de partage mutuel.

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » Gandhi


ACCUSÉS, CACHEZ-VOUS !

Celio – Se fournissait en 2013 auprès d’une des plus grandes usines de Dacca (Bengladesh), le patron affirmait : « Nous utilisons des produits chimiques mais ils ne sont pas recommandés par les acheteurs (LOL). Du moment que ça n’est pas cher et que c’est le produit approprié, nous l’utilisons peu importe sa provencance. ». Quant à la norme REACH, c’était à l’étude…

Source : Envoyé Spécial

* REACH : Norme européenne de 2006. Proscrit une centaine de substances toxiques ne devant pas apparaître sur les produits textiles vendus en Europe.

AsosMarks & Spencer, Zara & Mango – Les deux premiers ont fait la une de la BBC pour avoir fait travailler des enfants réfugiés en Turquie suite aux massacres commis en Syrie notamment. Pour les seconds, il ne s’agissait que d’adultes… Étaient également impliqués Adidas, Burberry, Nike et Puma, ils nient l’existence de réfugiés syriens non documentés dans leurs usines en Turquie.

trvail mineurs

Source : BBC

Hermès – Bien qu’ils aient, selon leurs dires, remédié à ce carnage, le mal est fait. Le populaire sac Birkin en peau de crocodile a donné lieu à un véritable abattoir à reptiles.

Source : PETA 

Uniqlo – Le fast-fashion japonais mis à l’honneur avec ses usines chinoises aux conditions de travail déplorables.

Source : The Fashion Law

Decathlon – En 2013, ils sont responsables dans deux cas inquiétants de l’industrie textile. Des chaussons antidérapants destinés à la plongée portés quelques heures, résultat, 2 mois d’inflammation. Un produit toujours commercialisé après l’affaire à l’époque. Une casquette portée une journée et demie, fièvre, perte de 50% des cheveux, 5 tours de tête en plus. Parmi les composants, arsenic, chromium, …

Source : Envoyé Spécial

Gap – Après avoir été impliqué dans de nombreuses affaires depuis les années 90, ils ont fait le choix d’une plus grande transparence et de nombreux progrès ont été réalisés mais les conditions de travail et les salaires versés demeurent proche de l’esclavagisme.

Gap

Source : The Guardian

Adidas – Les Stan Smith sont moins sympathiques quand ce sont des travailleurs exploités qui les confectionnent.

Source : OxfamRapport complet

◇ Adidas, Nike, Phillips Van Heusen (PVH), Calvin Klein, Abercrombie & Fitch, Converse, Lacoste, Puma, Uniqlo, G-Star Raw, Ralph Lauren, Kappa, H&M – Mis en cause par les Rapport Greenpeace Dirty Laundry 1 & 2 datant de 2011 et portant sur la pollution des eaux en Chine.

Source : Dirty Laundry, Greenpeace – Dirty Laundry 2, Greenpeace


INSTANT GÉOGRAPHIE : DACCA, BANGLADESH

2240336.jpg

Accessoirement capitale du Bangladesh, 2° importateur de textile après la Chine. Lieu de culte voué aux substances chimiques, chaque territoire est la convoitise de potentiels investisseurs inconscients. 5000 usines de confection et de teinture. Des salaires ouvriers mirobolants, environ 68$ par mois. Des cours d’eau alimentés par les rejets des teintureries – les rejets sont traités et contrôlés par le ministère, malheureusement ils ne sont techniquement pas capables de mesurer autre chose que le Ph et les taux d’oxygène et de monoxyde de carbone. Petit à petit l’oiseau fait son nid et contamine les régions alentours : des terres et des hommes infertiles, des cancers à tour de bras, le bétail malade, etc. On a oublié de causer du travail des mineurs, à 15 ans t’as déjà une belle carrière à ton palmarès. Disons que ton corps à intégré pas mal de substances …

Également terre d’accueil pour de nombreuses marques occidentales à la recherche de l’eldorado industriel.


Groupe Kering (Gucci, Balenciaga, Saint Laurent, Bottega Veneta, …), LVMH (Dior, Kenzo, Céline, Berluti, Givenchy, Louis Vuitton, …) – Mis en cause par un rapport de 2014 rédigé par Clean Clothes Campaign ( Éthique sur l’étiquette ) dénonçant l’apparition de « sweatshops » faisant travailler des ouvriers chinois 14h par jour dans le Sud de l’Europe et notamment en Italie.

Reportage vidéo en Italien

SourceItalian Living Wage Report, Clean Clothes Campaign

Primark – Sous le feux des projecteurs lors de l’effondrement du Rana Plaza, la firme, réputée pour ses produits à bas prix, est aujourd’hui dénoncée par ses vendeurs français dans une enquête menée par Boutique2Mode : fiches de paie douteuses avec salaire fluctuant sans raison apparente, arrêts maladie non payés, interdiction de s’arrêter durant les heures de travail – y compris pour aller aux toilettes, rupture abusive de périodes d’essais ou encore ambiance de travail stressante avec des responsables agressifs.

« La seule envie que j’ai en me levant le matin c’est de pleurer, j’en suis venue à me doper au Doliprane pour pouvoir continuer à supporter cette entreprise ! »

Primark escalavage

Source : L’enfer Primark ,Boutique2Mode


TOUS ENSEMBLE

Maintenant nous devons faire vivre cette liste ensemble, vous êtes tous acteurs de la société dans laquelle on vit, sont pas nombreux ceux qui ont le pouvoir et se bougent le cul alors on s’en remet à nos petites mains sincères pour faire avancer les choses. Vous avez le droit d’être collabo, dans ces cas là rien n’est proscrit. N’hésitez pas à nous écrire, pour échanger sur le sujet, collaborer, ou encore nous donner des avis.

À bientôt,

Moralement vôtre.

Présentation

Publicités

INDUSTRIE TEXTILE, BILAN INQUIÉTANT & ALTERNATIVES

Mode éthique : L’heure du renouveau doit sonner

La mode nous touche au quotidien, de près ou de loin, et nul d’entre nous ne peut se targuer de ne jamais avoir mis les pieds dans un magasin de prêt à porter, là est notre point commun. La mode responsable pour homme, consciencieux  et déterminé, est une alternative à ces abominations. Sachez que les vetements éthiques pour homme proposent une diversité de choix, de qualité et de prix. Pourquoi alors soutenir ce désastre industriel ?

Impact Envtetsoc


« FAIS TES DEVOIRS FRÉROT »

Nous avons donc tous porté sur nos épaules l’étandard de l’esclavagisme de notre ère, celui des marmots. Mais rassurez vous pas que. Il s’agit en réalité de quelques millions de personnes qui triment aux quatre coins du globe contre un salaire de misère pour confectionner des fringues chimiques, avec ce genre de matières qui n’a jamais vu le soleil. Un t-shirt produit, un cancer gratuit.

« FAIS TOUT PÉTER TONTON » 

Pourquoi tu flippes ? On ira tous au paradis, tu vois le truc bien pourri qu’on est en train de fabriquer avec nos usines qui rejettent autant dans le ciel que sous terre, que tu mattes ce bordel d’en dessous où d’en haut même galère ! Et ouais la plupart des usines qui fabriquent les articles des belles grandes enseignes fonctionnent au charbon, on aime le vintage … Sans compter les quantités d’eaux toxiques déversées dans les rivières qui vont toutes nous refiler le même ciboulot que le grand Donald…

❝ ET VLAN, UNE BEIGNE ! ❞

On peut citer pas mal de points négatifs relevant de la production des compagnies de prêt-à-porter mais je vais m’en tenir à ces deux points qui m’interressent particulièrement. Il ne s’agit pas de dénoncer toutes ces multinationales – juste un peu – où encore, nous, consommateurs ignorants, mais de proposer une alternative qui à long terme aboutira à un système win-win pour l’acheteur et le producteur.


L’HOMME AUSSI A BESOIN DE LA MODE ETHIQUE

Mode éthique

C’EST ÇA QU’ON VEUT ! Vous êtes ici – chez vous d’abord – au bon endroit pour discuter d’éthique appliquée au milieu de la mode. Je souhaite détruire ces préjugués néfastes promulguant une image désuète de la mode éthique, il y a quelques décénnies OK c’était moyen – en terme de style –  mais aujourd’hui on peut clairement affirmer que c’est le turfu, il existe désormais de plus en plus de créateurs dans le milieu. C’est là que tu te rends compte qu’en faite t’avais pas besoin d’aller acheter des t-shirts en polyester à 40€ chez Zara ou encore des cols roulés en viscose chez son concurrent. Non mon pote, maintenant tu vas te poser tranquillement et lire ce qui suit.

NON, TU NE TE RUINERAS PAS

On ne va pas se mentir, c’est fini les jeans à 20 balles ! En revanche, c’est pas du tout utopique de chercher un jeans en coton biologique à moins de 100€ qui ne bougera pas au lavage et que tu pourras garder pendant quelques années. On peut même trouver moins cher que ces grandes enseignes sur certaines matières telles que le cachemire, la laine mérinos, le cuir, et bien d’autres … Mais ça, c’est pour bientôt, CHUT !

NON, TU NE TUERAS POINT TON PROCHAIN 

Je veux pas te faire culpabiliser mais tu ne chercheras plus à savoir d’où provient ta chemise et quel était le nom des petites mains qui l’ont confectionnée car tu le sauras. Tout comme les 70% de français qui aimeraient en savoir plus sur la traçabilité de leurs vêtements… Ton sac sera fabriqué par des artisans qualifiés qui aiment leur métier et travaillent avec minutie le cuir de ta prochaine serviette.

NON, TU N’ÉRADIQUERAS PAS LES OURS POLAIRES

Les matières premières utilisées pour la confection dans le milieu de la mode éthique sont éco responsables vis à vis de l’environnement. Pour commencer, on oublie les matières hybrides et fabriquées de toutes pièces. Rien n’empêche de trouver pour autant le top du top, du cachemire de grade A récolté sur des chèvres  à 3000 mètres d’altitude, du coton pima biologique en provenance du Pérou, de la pure laine vierge, du denim japonais… Sans pour autant que derrière toi tu laisses une empreinte écologique plus grande que la connerie de nos confrères.


 

Finalement, on a pas grand chose à perdre et pas mal à gagner en changeant nos modes de consommation et de production, ça nous évitera même de finir dans les mêmes statistiques que ceux qui continuent à faire péter la planète chaque jour. Avec un soupçon d’humilité et de modestie on pourra même leur donner deux trois conseils quand ils finiront étouffés sous des tonnes de déchets textiles (en moyenne 37 kilos par an pour un américain). La mode éthique offre de nombreuses opportunités, saisissons les !

À bientôt,

Moralement vôtre.

Présentation